VELO EN FRANCE

Le Marais Breton-Vendéen

Au XVIème siècle, Beauvoir était un port et également une place forte que le futur Henri IV mit à sac. Puis, la mer laissa la place au marais, fruit du travail de l’homme.

C’est une très jolie vue sur le marais de la baie de Soullans que vous avez en prenant la route de St Urbain. La boucle, au sud de St Urbain, vous mène à la Bourrine à Rosalie et au moulin de Rairé. Vous passez à proximité (200m) du beau château de La Bonnetière (renaissance).

Après St-Gervais, par la D59 vous passez à côté de la Chapelle de Bordevert puis vous atteignez le marais de la baie de Machecoul. Châteauneuf (motte féodale) a toujours son « Petit Moulin ». Depuis son aire de pique-nique vous avez tout loisir d’observer le perchoir à cigognes proche.

L’île Chauvet, toute proche, est célèbre par son ancienne abbaye bénédictine. Après Bois-de-Céné (motte féodale), par la route du Grand Marais, vous traversez un marais sauvage et authentique, jusqu’à ce que vous parveniez à la Couplasse sur la digue de Bouin puis le port ostréicole des Brochets. Passez par Bouin (ville et ancienne île avec ses vieilles demeures).

En passant par le port des Champs, vous rejoignez ensuite le parc éolien face à la zone ostréicole qui touche le port « chinois » du Bec sur l’étier du Dain. Vous êtes alors tout proche (+ 5 km) du passage du Gois qui relie Noirmoutier au continent, à marée basse. Pour peu que le vent soit alors favorable, il ne vous reste plus qu’à vous laisser glisser vers Beauvoir, en passant devant son église romane (XIème s.), et terminer ce périple très dépaysant.

_________________

A cette adresse, vous pourrez vous connecter sur le site du CoDep de la Vendée pour obtenir les autres circuits.